Membres

Res publica


Chacune de ces photographies représente un objet, un lieu ou un site accessible ou visible gratuitement et sans bris de clôture.

...

Dans certains cas exceptionnels et/ou méconnus, les visites payantes seront clairement mentionnées.

...

Je ne m'interdis pas de passer le périphérique pourvu que ça en vaille la peine.

.

.

lundi 31 août 2015

Un simple hall d'immeuble

C'est un de nos lecteurs érudit et fidèle, Marc S. qui nous envoie ces photographies.
Une porte d'immeuble toute simple...

Capture d'écran Google maps

... et admirez ce hall tout de marbre et de stuc, avec les signes du zodiaque au plafond. Remarquez aussi qu'il n'a pas été défiguré par de hideuses boîtes à lettres !


Étonnants ces deux cartouches détaillant le plan de l'immeuble :



Au fond de l'entrée, face à l'escalier, ce bronze magnifique représentant deux hommes.
Qui sont-ils ? Hadrien et Antinoüs, Zeus et Ganymède, Achille et Patrocle, Alexandre et Héphaïstion ? Les paris sont ouverts !



Un grand merci à Marc S. pour sa curiosité insatiable de Paris.
Faites comme lui ; envoyez-moi vos découvertes ! 

31 rue du faubourg poissonnière, Paris IX°.

vendredi 28 août 2015

Le MacVal

Hors Paris

C'est sous une grisaille bien en harmonie avec l'environnement que nous découvrons au centre d'un rond-point cette oeuvre de Jean Dubuffet intitulée "Chaufferie avec cheminée" ( je vous jure que je n'invente rien ).
Je déteste McDo, allais-je aimer MacVal ?


A ma grande honte, j'avoue avoir failli attacher mon fougueux destrier à cet abribus-feu rouge-station de taxi-horloge-parcomètre, mais j'ai réalisé à temps qu'il s'agissait d'une oeuvre d'art...


Face à cette riante architecture de galerie commerciale, j'ai cherché l'entrée du musée... Entrant dans la gare pour demander mon chemin, je me suis retrouvé sans le faire exprès dans le musée !
J'étais ce jour-la l'unique visiteur.


De vastes espaces présentent la future ligne de métro du grand Paris


... tout plein de petites maquettes blanches...


... Mes arrières petits enfants verront peut-être l'achèvement de ce projet non encore financé.


Adjacente à cet espace, une exposition intitulée "Chercher le garçon" annonce ; le paradigme masculin y sera mis en question dans toute sa plasticité... Moi qui croyais que c'était un hommage à Taxi girl !


Déambulons !



C'est de l'art ou de l'humour, ça ?


Alors là, moi je vois de la pâte à modeler et un débouche-wc...


Ça c'est une oeuvre amusante, proche du figuratif, évoquant l'éternel féminin, déstabilisant les paradigmes, et toussa et toussa !


Excusez-moi, la photo précédente n'était pas une oeuvre d'art mais les jambes de la gardienne qui se cachait pour téléphoner. Suis-je bête !
Bon, maintenant du sérieux :
Ceci n'est pas un séchoir à spaghettis ; c'est une oeuvre à base de fils de nylon de Jesus Rafael Soto intitulée "Pénétrable jaune"... Un rapport avec "Chercher le garçon" ? 


Savez-vous ce qu'est "une oeuvre immersive" ?
Et bien c'est une pièce noire où la même image est projetée sur trois murs et vous vous mettez au milieu... Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer en surimpression un extrait de la présentation de l'oeuvre... Je n'ai compris ni l'oeuvre ni l'explication... Suis-je normal, docteur ?


Dernier espace à visiter, cette installation intitulée "espace en cours d'installation" et qui représente, je vous le donne en mille, un espace en cours d'installation ! 


Un sourire avant de partir : Regardez ces figurines de bande dessinée géantes dans le jardin. Si vous êtes patient, vous les verrez fumer une cigarette !


Vous l'avez compris, je ne suis en aucun cas spécialiste d'art moderne. Autant j'apprécie des peintres ou des sculpteurs contemporains, autant je suis hermétique à ces "installations" qui, sous couvert de créativité, exposent tout et n'importe quoi. 
Mais vous avez le droit d'avoir un avis différent !

D'autres informations sur le site du musée : Clic !

Musée d'art contemporain du Val de Marne, place de la Libération, Vitry-sur-Seine (Val de Marne).

jeudi 27 août 2015

Jeu de l'été 2015 (22) - La réponse

Comme souvent, on découvre de belles choses dans les hôpitaux parisiens !
Allons à l'hôpital Lariboisière et entrons. 
Il faut suivre les flèches "Maternité" pour trouver cette statue opportunément nommée... "La maternité".
Répondant à un concours lancé en 1995, le sculpteur Louis Derbré présente un modèle en plâtre de 60 cm qui sera retenu.
La statue définitive fera 4,50 mètres de haut ; elle sera coulée en bronze grâce au concours financier de différents fabricants de lait pour bébé. L'inauguration aura lieu en juin 1996.  


Comme vous le voyez, la statue est mal placée, dans un des coins les plus moches de l'hôpital. Si peu mise en valeur que personne ne la remarque...
Mais nous sommes devant l'entrée de la maternité.




Qu'est-ce qu'il fait là, lui ?


Si, si, on lit la signature !


Bravo à Matthieu G. qui a trouvé la bonne réponse !

Hôpital Lariboisière, rue Ambroise Paré, Paris X°.

mardi 25 août 2015

Passage du gantelet

C'est sans tambour ni trompette qu'une "nouvelle" voie, le passage du Gantelet, a été ouverte en 2015 dans le IV° arrondissement.
Rien de très spectaculaire, allez-vous me dire, et vous aurez raison car cette "nouvelle voie" n'est en fait que la réapparition du vieux passage Saint-Gervais visible sur d'anciens plans comme le plan de Verniquet de 1790 :


Le nom du passage viendrait d'une maison à l'enseigne du Gantelet, construite au pied de l'église St-Gervais, qui aurait été vendue en 1573 pour servir de presbytère à l'église.
Reliant la rue de Brosse (place Saint-Gervais) et la rue des Barres, le "nouveau" passage du gantelet longe l'église saint-Gervais.



On y croise de vieux gonds...


L'intérêt majeur de ce passage est de donner une vue plongeante sur le jardin de la maison des Compagnons du Devoir et des ces trois encadrements de fenêtres qui restent mystérieux :


Nous avions déjà visité la maison des Compagnons : Clic !



Le passage débouche sur le chevet de l'église saint-Gervais, dans la très touristique rue des barres :


Attention ! Cette voie dépend apparemment du service des parcs et jardins de la mairie de Paris ; il faut donc comme à l'accoutumée un niveau bac + 15 pour comprendre les horaires de fermeture...


Passage du Gantelet, relie la rue de Brosse à la rue des Barres, Paris IV°.

lundi 24 août 2015

Jeu de l'été 2015 (22)

Comme je sais que vos neurones sont bien reposés et donc en pleine forme, je vous propose cette énigme qui, comme le truc du métro Dupleix, devrait durer...

Où ai-je pris cette photographie ?


Bonne chance à tous !

Pour participer, cliquez sur le libellé "commentaire" ci-dessous.

Jeu de l'été 2015 (4) - suite

Je vous rappelle qu'un opus de notre jeu de l'été n'a toujours pas été trouvé !

Le "machin" du métro Dupleix mettra-t-il en échec le lectorat le plus cultivé du ouaibe ?

Etes-vous sûrs d'avoir fouillé tous vos grimoires ?

Rappelons que cet objet se trouve adossé à un des piliers soutenant la station de métro Dupleix, qu'il est en fonte, et que personne à la Ratp ne connaît son usage...

D'autres photos et plus d'informations et


Bonne chance à tous !

Pour participer, cliquez sur le libellé "commentaire" ci-dessous.

samedi 22 août 2015

Château d'Ecouen (10) - Fin

Suite et fin de notre visite du Musée de la Renaissance.

Nous redescendons en empruntant l'un des multiples escaliers, parfois fort larges...


... ou parfois plus étroits :




Au sous-sol, "l'appartement des bains" s'inspire des thermes antiques.
Surprise : un alignement de mascarons provenant du Pont-neuf à Paris.


Nous ressortons dans la magnifique cour d'honneur où une plaque nous rappelle que le président Louis Napoléon Bonaparte et l' empereur Napoléon III ne faisaient qu'un !



Après cette longue balade au pays de la Renaissance, vous jetterez un œil au restaurant-salon de thé à la décoration chaleureuse ( publicité gratuite, hélas ! ) et avec un peu de chance, vous obtiendrez une table sur la magnifique terrasse ( aux beaux jours seulement ).





Prenez le temps de vous accouder à la balustrade. Ecouen et la plaine de France sont survolés par les avions décollant de Roissy, mais ça ne se voit pas sur les photos !



En vous éloignant du château, pourquoi ne pas faire quelques pas dans la forêt ?



Voila, si j'ai pu vous donner envie de visiter Ecouen et son château, tant mieux !
A seulement trente minutes de Paris, le Musée national de la Renaissance fait, à mon avis, partie des très grands musées parisiens. Non seulement ses collections sont éblouissantes, mais le cadre dans lequel elles sont présentées mériterait à lui seul la visite.
Vous trouverez tous les renseignements pratiques sur le site du musée : Clic !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...