.

.

mercredi 30 novembre 2011

Manège Duphot

Au 12 rue Duphot, ce grand porche ne ressemble à aucun de ses voisins. Il s'agit de l'entrée de l'ancien "manège Duphot" qui fonctionna jusqu'en 1914 et où la bonne société de l'époque venait apprendre à monter à cheval.



Plus de trace du manège, tout a été construit. Seul subsiste ce porche avec sa plaque.


12 rue Duphot, Paris I°.

mardi 29 novembre 2011

Villa Godin

C'est au niveau du 87 rue de Bagnolet que vous trouverez la grille bleue donnant accès à ce petit paradis...


Ne faites pas de bruit !




Entendez-vous les oiseaux ?



Coincée entre la bruyante rue de Bagnolet et le cimetière du Père-Lachaise, la villa Godin étire son indolence dans une ambiance de petit village...





Villa Godin (rue de Bagnolet), Paris XX°.

lundi 28 novembre 2011

Le grand amphithéâtre de la Sorbonne

Le grand amphithéâtre, construit par Nenot à partir de 1884, peut contenir 3000 personnes. Sa profondeur est de 35 mètres. La scène est dominée par une fresque (25,60 m x 4,50 m) de Pierre Puvis de Chavannes, "le Bois Sacré".





Si vous n'êtes pas étudiant, il vous faudra profiter d'une visite organisée de la Sorbonne pour découvrir ce lieu prestigieux.



14 rue Cujas, Paris V°.

vendredi 25 novembre 2011

La voiture écolo

Coup publicitaire de la galerie d'art devant laquelle ce bolide est stationné ? sans doute, mais c'est aussi le rêve caché de tout bon écolo parisien: la voiture qui ne bouge plus !




11 rue Guénégaud, Paris VI°.

mercredi 23 novembre 2011

Le puits artésien de Passy

C'est dans le petit square Lamartine que l'on peut trouver cette fontaine où les habitants viennent chercher (gratuitement) une eau potable puisée à plus de cinq cents mètres de profondeur. Ce puit artésien foré en 1855 donne une eau plutôt ferrugineuse, agée de plusieurs dizaines de milliers d'années. 





Square Lamartine, Paris XVI°.

mardi 22 novembre 2011

Immeuble rue Sorbier

Voici un immeuble qui n'a rien d'aristocratique et pourtant regardez le soin apporté à cette simple entrée



Si vous préférez le béton, je ne peux rien pour vous !



En prime, si vous poussez la seconde porte, vous verrez un joli petit jardin !



11 rue Sorbier, Paris XX°.

lundi 21 novembre 2011

Statue de Montaigne

C'est juste en face de la Sorbonne que vous pourrez voir cette statue de Montaigne par Paul Landowski. Regardez son pied droit; il brille à force d'être caressé par les étudiants, car il a la réputation de porter bonheur pour les examens... Bon à savoir !




Square Paul Painlevé, rue des Ecoles, Paris V°.

vendredi 18 novembre 2011

Tombe d'Eugène Pottier

Cette jolie tombe est celle du parolier de l'Internationale 




Allez, soyons fous, écoutons-la:

95° division - Cimetière du Père-Lachaise, Paris XX°. 

jeudi 17 novembre 2011

Eglise Notre-Dame de Clignancourt

Cette église n'est belle ni de l'extérieur, ni de l'intérieur. Cependant, si vous 
vous donnez la peine de la parcourir jusqu'au fond, derrière le maître-autel,
vous monterez quelques marches pour découvrir cette chapelle de la Vierge
entièrement peinte, une merveille !






Place Jules Joffrin, Paris XVIII°.

mercredi 16 novembre 2011

Trois ans !

Trois ans déjà ! Si l'on m'avait dit alors que ce blog irait si loin, je ne l'aurais pas cru...

879 topics

4158 photographies

88 membres (pourquoi si peu ?)

131050 visites

Tout ça grâce à votre fidélité, merci !

mardi 15 novembre 2011

Moulin de la chaussée - Saint Maurice

Hors Paris

Si ce moulin existe depuis 1394, le présent bâtiment a été reconstruit en 1650, puis a subi de multiples aménagements depuis lors. Son activité de moulin à farine a cessé en 1972.


Le gros mur à droite, c'est simplement l'autoroute A4 qui faillit causer la destruction du moulin lors de sa construction.


Attention si vous descendez au niveau de l'eau, l'escalier est glissant.


28 rue du Maréchal Leclerc, Saint-Maurice (Val de Marne).

lundi 14 novembre 2011

Hôtel Benoît de Sainte-Paulle

Egalement appelé hôtel Chéret, hôtel Akermann ou hôtel Ney, du nom de ses occupants successifs.

Paradoxe: cet hôtel porte le nom d'un ancien militaire qui ne l'habita jamais !
Devenu spéculateur, Benoit de Sainte-Paulle commença à lotir le quartier. Il commanda cette demeure à l'architecte Samson-Nicolas Lenoir, mais quand il réalisa la plus-value qu'il pouvait en tirer, il la vendit.
C'est aujourd'hui un des plus beaux exemples de l'époque glorieuse du faubourg.



Le digicode de l'impressionnante porte cochère n'est pas infranchissable...


Les jardins allaient autrefois jusqu'à la rue d'Hauteville; ils ont été depuis morcelés et bâtis. Si l'on contourne l'hôtel par ce petit passage, on découvre une réhabilitation réussie: ces logements ont été aménagés à la place d'anciens ateliers , mais en conservant la vieille structure.





Les deux bas-reliefs représentent l'Abondance et la Prudence.





30 rue du Faubourg-Poissonnière, Paris X°.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...