.

.

lundi 30 avril 2012

Fontaine de Joyeuse ou Fontaine de Turenne ou Fontaine de Saint-Louis

Les avis des historiens sur cette fontaine divergent.
Ce qui semble certain, c'est que suite à un édit de Louis XIV commandant l'érection de quinze fontaines à Paris, une première version fut édifiée içi en 1687. Ce n'est qu'en 1847 ou 1864 que l'actuelle fontaine la remplacera. Oeuvre d'Isidore Boitel, elle représente un amour au fond d'une niche figurant la rivière Ourcq







41 rue de Turenne, Paris III°.

vendredi 27 avril 2012

Hôtel de la Païva (5)

Dernier chapitre de cette visite exceptionnelle: l'escalier. Du sol au plafond, une débauche de marbres et d'onyx rendent cette pièce unique.



N'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les voir en taille réelle.









Vous avez compris que ce club (très) privé n'est pas d'accès facile. Cependant, une possibilité existe: une personne très liée au club organise de temps en temps des visites guidées le matin, en petit groupe. Si vous le souhaitez, je suis autorisé à vous donner ses coordonnées; contactez-moi à l'adresse
 paris.bise.art @ gmail.com (sans espace) 
et je vous répondrai.

25 avenue des Champs-Elysées, Paris VIII°.

jeudi 26 avril 2012

Hôtel de la Païva (4)

Avant-dernier volet de notre visite; nous visitons aujourd'hui deux salles du premier étage:






L'ancienne salle-de-bain de la Païva est aujourd'hui une petite salle-à-manger annexe.



La baignoire est à peine cachée sous une banquette:



à suivre...

25 avenue des Champs-Elysées, Paris VIII°.

mercredi 25 avril 2012

Le Mémorial de la déportation du Camp de Drancy


Hors Paris

Ce monument fleuri derrière lequel se cache un wagon-témoin, représente un terrible souvenir. De 1941 à 1944, pas moins de 76000 Juifs ont été internés dans la cité de la Muette (les immeubles entourant le monument) avant d'être déportés vers les camps de la mort.






Cité de la Muette, 15 rue Arthur Fontaine, Drancy (Seine Saint-Denis)

mardi 24 avril 2012

Hôtel de la Païva (3)

Qu'y a-t-il de plus chic que d'inviter quelqu'un à son club pour déjeuner ?
C'est ce à quoi je vous convie aujourd'hui afin de continuer la visite de cet hôtel vraiment particulier.


L'actuelle salle-à-manger principale est installée au premier étage, dans ce qui fut la chambre-à-coucher de la Païva:




Comme à la Malmaison, certaines cheminées sont placées sous les fenêtres; le tirage s'effectuait par deux conduits latéraux.


N'est-il pas extraordinaire ce plafond ? Rappelons que nous étions dans une chambre !


Détail:


La visite n'est pas terminée ! A suivre...

25 avenue des Champs-Elysées, Paris VIII°.

lundi 23 avril 2012

A la reine Blanche

L'hôtel de la reine Blanche était situé à l'angle de la rue Boutebrie et de la rue du Foin Saint-Jacques, c'est-à-dire en plein milieu de l'actuel boulevard Saint-Germain. Lors de la construction de ce dernier, la rue du Foin Saint-Jacques disparut, l'hôtel fut détruit et l'on grava ce témoignage sur le nouvel immeuble d'angle. Cependant, on conserva la porte de l'ancien hôtel qui est visible dans le square de Cluny, près de l'entrée située place Paul Painlevé.



La Reine Blanche, oui mais laquelle ?
Blanche d'Aquitaine, Blanche de Castille, Blanche de Bourgogne ou Blanche d'Evreux, ou simplement toutes les reines qui, pour porter le deuil s'habillèrent de blanc jusqu'au seizième siècle ?



Sous les arbres du square de Cluny, la porte de l'ancien hôtel:



Angle du boulevard Saint-Germain et de la rue Boutebrie, Paris V°.

samedi 21 avril 2012

Hôtel de la Païva (2)

... Suite de la visite:


Un coup d'oeil au jardin d'hiver donnant sur le patio:




Entrons dans le bar





même dans un club anglais, l'humour ne perd pas ses droits !


à suivre...

25 avenue des Champs-Elysées, Paris VIII°.

vendredi 20 avril 2012

Hôtel de la Païva (1)

C'est l'histoire d'une courtisane russe d'origine polonaise qui deviendra marquise portugaise puis comtesse prussienne... Bref, la Païva savait y faire avec les hommes riches et je vous encourage à lire l'histoire de la petite russe qui avait décidé d'avoir un jour "la plus belle maison de Paris" !

C'est à une visite exclusive que je vous convie aujourd'hui: L'Hôtel de la Païva sur les Champs-Elysées. Aujourd'hui propriété du Traveller's Club, cet endroit luxueux et feutré retrouve petit à petit ses meubles grâce à la générosité de ses membres.


Oublions le restaurant tape-à-l'oeil qui occupe le rez-de-chaussée et entrons...


A l'arrière de l'hôtel, un patio qui doit être bien agréable les soirs d'été...


Avec une réplique du Manneken-Pis !


Voulez-vous que nous passions au salon ?
Après vous, je vous en prie...


N'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les agrandir.




Un plafond tout simple...
  


La visite est loin d'être terminée ! A suivre...

25 avenue des Champs-Elysées, Paris VIII°.