.

.

mercredi 31 octobre 2012

La statue gantée du Palais Bourbon

La Loi, statue en marbre de Jean-Jacques Feuchère, semble garder l'entrée de l'Assemblée Nationale.



Mais approchez-vous et regardez la main droite... elle est gantée de blanc !


Il s'agit d'un symbole maçonnique, glissé là par le sculpteur.


Place du Palais Bourbon, Paris VII°.

mardi 30 octobre 2012

Restaurant Marguery au Delaville café

Nous avions déjà entrevu des "restes" du fameux restaurant Marguery (---> Clic !) et de ses caves (---> Clic !).


Pour mémoire, rappelons que le restaurant Marguery fut jusqu'en 1910 l'endroit le plus chic et le plus mondain de Paris. On y trouvait de nombreuses salles, chacune décorée dans un style bien particulier (salle gothique, flamande, mauresque,  égyptienne, etc...)


D'autres vestiges subsistent, intégrés dans le bar-restaurant Delaville.


Nous entrons et allons directement dans la salle en surplomb où se trouve le comptoir... un crépitement de mosaïques en bon état, un plafond somptueux... seul, le sol nécesiterait quelques travaux de rénovation.





N'oubliez pas de regarder le majestueux escalier:



... et dans une autre salle, encore un plafond de toute beauté.


Delaville café, 34 boulevard Bonne-Nouvelle, Paris X°.

lundi 29 octobre 2012

Studio le Regard du Cygne

Passez la porte de ce petit immeuble sans grâce et retrouvez-vous dans un autre monde !



Des gros pavés, une ambiance...


Du yoga au réveil corporel, de la capoeira à la danse, du théâtre d'improvisation à la peinture, d'innombrables activités se cachent dans ces ateliers. Allez voir leur site ---> Clic !



Le hangar tout au fond a été aménagé en salle de spectacle et de danse:



C'est dans cette salle que vous trouverez l'explication du nom "Le regard du cygne"...


Regardez ce mur:


On y devine encore l'accès au regard qui permettait jadis de contrôler le débit des eaux de Belleville.


Je tiens à remercier pour son accueil chaleureux la charmante dame qui s'est donné la peine de me faire tout visiter.

210 rue de Belleville, Paris XX°. 

vendredi 26 octobre 2012

Fondation Greffulhe - Levallois-Perret

Hors Paris

Dans une rue tranquille de Levallois, une grille ouverte sur un immeuble moderne: la fondation Greffulhe. 


En faisant le tour du parc, plusieurs surprises...


D'abord une antique pompe à eau qui fonctionne...


Puis des cloches ! Pourquoi des cloches ? Est-ce un temple taoïste ?


Et puis dans le fond du parc, cette surréaliste horloge géante...


Pas à l'heure !


La réponse à nos interrogations est contenue dans cette vieille carte postale représentant la fondation Greffulhe avant-guerre; si vous regardez bien, vous retrouvez notre horloge et son carillon...



La Fondation Greffulhe fait partie de la Société Philanthropique. 
Un grand merci à la directrice de la fondation, Madame Bellini, pour son accueil.
Un deuxième grand merci à Hauteclaire qui m'a indiqué cet endroit (son blog ---> Clic !).

115 rue Chaptal, Levallois-Perret (Hauts de Seine).

jeudi 25 octobre 2012

La Croix Cottin

Unique vestige du deuxième cimetière de la Chapelle, cette croix dressée en 1763 fut transférée en 1887 vers son emplacement actuel par la Société du Vieux Montmartre.
Ici, une vue dans le deuxième cimetière de La Chapelle:

                                                                                   Photo B.N.

Mise à jour du 30 janvier 2013: Grâce à un lecteur que je remercie, j'ajoute cet extrait du plan Andriveau-Goujon de 1860 sur lequel j'ai entouré l'emplacement du cimetière:



Aujourd'hui, la Croix Cottin se trouve sur le parvis de l'église Saint-Pierre de Montmartre... et personne ne la remarque !



Si vous voulez voir le quatrième cimetière de La Chapelle ------> Clic !


Place Jean Marais, Paris XVIII°.

mercredi 24 octobre 2012

Mauro Perucchetti expose...

Une Surprise hier, au pied de l'église Saint-Germain l'Auxerrois, ces oeuvres de Mauro Perucchetti exposées au soleil !







Place du Louvre, Paris I°.

mardi 23 octobre 2012

La statue dorée de Saint-Eloi

Cette église en forme de hangar qui rivalise de laideur avec son environnement recèle un trésor méconnu: un Saint-Eloi doré !
Lorsqu'en 1968, des gens que je me refuse à nommer architectes construisirent cette chose en tôle ondulée, ils s'aperçurent que la statue de Saint-Eloi qui ornait l'ancienne église avait disparu... (pour tout le monde ?)


Dois-je préciser quelle église je préfère ?



En 1985, la maison Puitforcat fit don à la paroisse de notre statue; celle-ci, en plâtre doré, mesure plus de deux mètres. Elle avait été réalisée par Jean Puiforcat pour l'Exposition Internationale des Arts et Techniques de 1937.




3 Place Maurice de Fontenay (56 rue de Reuilly), Paris XII°.

lundi 22 octobre 2012

La salle des guichets du Ministère de la Santé

1929: Le ministre Louis Loucheur décide la construction du nouveau ministère, place de Fontenoy.
1er octobre 1930 : accueil de la première assurée dans la nouvelle salle des guichets de la Caisse interdépartementale d'assurance sociale.
L'architecte sera Guillaume Tronchet, qui fera appel aux frères Martel pour les fresques ainsi qu'à Jacques Gruber, maître verrier; celui-ci réalisera un des purs chef-d'oeuvre de l'Art-déco, la verrière.


Nous devons ces deux vues prises en 1930 aux archives du Ministère.


Pour accéder à la salle des guichets, il nous faut d'abord traverser le vestibule:


Le choc ! La somptueuse verrière est dans son état d'origine, l'effet est saisissant.


L'horloge est entourée des deux fresques des frères Martel, dans un style réaliste que n'auraient pas renié les soviétiques. Au-dessus, le vitrail Art-déco est également de Jacques Gruber.


Si l'on se rapproche, on reconnait à droite deux messieurs à chapeau; il s'agit de Louis Loucheur et Guillaume Tronchet.



La verrière, travaillée sans apport de peinture, est caractéristique du style de Jacques Gruber, un des fondateurs de l'Ecole de Nancy: "rigueur, simplicité et efficacité".




Pour visiter (en semaine aux heures de bureau), il suffit de se présenter à l'accueil-visiteurs du Ministère de la Santé, de déposer une pièce d'identité valide, et de dire que vous vous rendez au "CRDM" (Centre de Ressources Documentaires Multimédia, ou en français: Bibliothèque !)

Entrée principale du Ministère: 14 avenue Duquesne, Paris VII°.