.

.

lundi 29 avril 2013

La Maison d'éducation de la Légion d'honneur - Saint-Denis (3)

Hors Paris

Suite et fin de notre visite à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur, ancienne abbaye royale de Saint-Denis.

Le réfectoire des élèves fut jadis celui des moines. Il est dans l'état où Napoléon le vit lors de sa venue le 6 août 1811. 
Une plaque nous rappelle cette visite impériale.




Si le domaine de l'école a été amputé de sept hectares pour réaliser un jardin public (le parc de la Légion d'honneur), il reste encore de vastes espaces:



Cette partie des jardins recouvre de nouvelles salles de classes reliées entre elles par des patios invisibles en surface:



Un Bayard en bronze de trois mètres, dû à Aristide Croizy, protège l'école !



En plus des journées du patrimoine (septembre), des visites sont régulièrement organisées par l'Office de Tourisme de Saint-Denis (---> Clic !) au prix de 6,00 €.

Maison d'éducation de la Légion d'honneur,
5 rue Légion d'Honneur, Saint-Denis (Seine Saint-Denis).

vendredi 26 avril 2013

La Maison d'éducation de la Légion d'honneur - Saint-Denis (2)

Hors Paris

Continuons notre visite en nous promenant autour du cloître:



L'épopée napoléonienne est bien présente


Un défilé de pianos droits... Pourquoi ? Je n'en sais rien ! 
Note pour les mauvais esprits: Non, il n'y a pas de piano à queue... Nous sommes dans une école de jeunes filles tout de même !



Il existe trois escaliers monumentaux autour du cloître.




"Atelier de dessin pour la figure" ( ? )


Cette admirable porte en fer forgé de style Louis XIV est due à un moine passé maître des ferronneries de Saint-Denis, le frère Pierre Denis (début XVIII° siècle).


Ancienne salle des gardes où étaient organisés les festins lors des obsèques royales, la chapelle de l'école est décorée de copies réalisées d'après les originaux du Louvre.


à suivre...

mercredi 24 avril 2013

La Maison d'éducation de la Légion d'honneur - Saint-Denis (1)

Hors Paris

Dès le huitième siècle, l'importance de Saint-Denis en tant que résidence royale et abbaye est attestée.
Depuis, l'abbaye ne cessera de prendre de l'importance; la basilique devenant sépulture royale.
Après la Révolution et l'expulsion des religieux, l'abbaye sera sauvée par Napoléon qui y installera la Maison d'éducation de la Légion d'honneur en 1806.


"Protégée" par le clocher de la basilique toute proche, la façade ressemble à celle d'un château:






Les bouteroues sont d'importance, à l'image des carrosses qui passaient par là !


Le cloître est tout simplement le plus vaste de France: chaque côté mesure plus de 69 mètres.



Les galeries du cloître n'ont été fermées par des baies qu'en 1816.


La visite n'est pas terminée, nous reviendrons !
à suivre...

lundi 22 avril 2013

Passage des Orgues

Nous sommes sur les grands boulevards, devant le 29 boulevard Saint-Martin.


La "pelle" dessinée par Philippe Starck est supposée nous narrer "l'histoire de Paris"... Celle-ci nous dit que nous sommes devant la maison où est né Georges Mélies... Bien, bien, bien...


Ce qu'elle ne nous dit pas, c'est que nous nous trouvons devant l'entrée de l'ancien  passage des Orgues, ainsi dénommé parce-qu'il conduisait jadis à la fabrique d'orgues et d'harmoniums "Alexandre Père & Fils" située rue Meslay.


Poussez la porte (ouverte en semaine) et entrez respirer l'atmosphère d'un certain Paris... La fabrique d'orgues a certes disparu, mais la pierre à bois est toujours là, au milieu de la cour



De telles pierres sont encore visibles à Paris; elles servaient de billots pour couper à la hache le bois de chauffage.


Voyez les marques laissées par les coups de hache:


Aujourd'hui, le passage n'est plus traversant pour le public. Seule, la porte côté boulevard Saint-Martin s'ouvre librement en semaine. La sortie côté rue Meslay existe encore mais son digicode est incorruptible !


Passage des orgues, reliant le 29 boulevard Saint-Martin au 36 rue Meslay, Paris III°.

vendredi 19 avril 2013

Musée de la Préfecture de Police

Créé en 1909 avec le concours du préfet Lépine, ce petit (520 m2) musée présente des pièces uniques retraçant l'histoire de la police de Paris.


Diorama des rues de Paris:


La machine infernale de Fieschi (1835):


Une lame de guillotine:




Les débuts de l'anthropométrie



Mais oui, il y a eu une vie avant l'ordinateur !



Entrée gratuite

Le musée est situé dans l'immeuble abritant l'hôtel de police du V° arrondissement, 4 rue de la Montagne Sainte-Geneviève, Paris V°.

mercredi 17 avril 2013

Villa du Parc de Montsouris

Les alentours du Parc de Montsouris regorgent de petites rues toutes plus charmantes les unes que les autres. Nous voyons aujourd'hui la Villa du Parc de Montsouris.


Cette petite voie privée s'ouvre en semaine car on y trouve une école.




Allez jusqu'au bout de l'impasse et regardez cette grande maison normande; avez-vous déjà vu un tel épi de faîtage ?



Last but not least, cette ancienne fontaine dont la jolie violoniste n'a pas vu d'eau depuis longtemps... Quelqu'un connaîtrait-il l'origine de cette faïence ? 




Villa du Parc de Montsouris, Paris XIV°.