.

.

jeudi 30 mai 2013

Domaine de Ville-Evrard (3) - Le château, les souterrains, la Direction.

Hors Paris

Continuons notre promenade autour du domaine...


La grande allée que nous empruntons existait déjà au XIX° siècle...
... Elle est en bas à gauche sur ce dessin.


Centre névralgique, le bâtiment de la Direction faisait office de mairie et de préfecture.


On y voit les emblèmes de la République côtoyer les symboles religieux...


Au beau milieu du domaine, un panneau indique "Château"...


Il s'agit du château du général François-Xavier Donzelot (1764-1843) qui, après avoir participé à la campagne d'Egypte et à la bataille de Waterloo sous Napoléon, sera nommé Gouverneur de la Martinique par Louis XVIII. Il passera les vingt dernières années de sa vie à Ville-Evrard.


Son neveu et régisseur du domaine, Guillaume Pauthier, passionné de langues orientales, constituera ici la plus belle bibliothèque chinoise d'Europe.
Il n'en reste rien aujourd'hui, sinon ce bâtiment dénaturé...


Courant sous la totalité du domaine (et même plus loin ?), un extraordinaire réseau de souterrains relie les différents secteurs.



Ces souterrains seront utilisés pendant les conflits, depuis la guerre de 1870 jusqu'à la deuxième (seconde ?) guerre mondiale.


Des visites guidées sont régulièrement organisées par "Seine Saint-Denis Tourisme" au prix de 6,00 €
Pour voir l'ensemble des envois consacrés à ce vaste domaine, cliquez sur le libellé "Ville-Evrard" ci-dessous.

La visite n'est pas terminée => à suivre...

EPS de Ville-Evrard, 202 avenue Jean Jaurès, Neuilly-sur-Marne (Seine Saint-Denis),

mardi 28 mai 2013

Domaine de Ville-Evrard (2) - Le parc

Hors Paris

Nous poursuivons notre visite du domaine de Ville-Evrard.
Profitons du soleil pour faire un grand tour dans le parc...


Quelques statues...


Les différents pavillons sont disséminés au milieu du parc paysagé "à l'anglaise".





Longeant le domaine, le canal de Chelles et sur l'autre rive, le Parc Départemental de la Haute Île.


Vous remarquerez l'exceptionnelle diversité des arbres, ainsi que leur qualité.



Des visites guidées sont régulièrement organisées par "Seine Saint-Denis Tourisme" au prix de 6,00 €
Pour voir l'ensemble des envois consacrés à ce vaste domaine, cliquez sur le libellé "Ville-Evrard" ci-dessous.

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises => à suivre...

EPS de Ville-Evrard, 202 avenue Jean Jaurès, Neuilly-sur-Marne (Seine Saint-Denis),

lundi 27 mai 2013

Des faïences Art-nouveau

L'avenue de Saint-Ouen n'est pas la plus touristique de Paris. Cependant, si vous passez par là, pensez à jeter un œil dans l'entrée du 41; on y voit de jolies faïences (non signées) dans le plus pur style Art Nouveau.





La porte est le plus souvent fermée, mais les faïences sont visibles de l'extérieur.


41 avenue de Saint-Ouen, Paris XVII°.

jeudi 23 mai 2013

Saperlipopette ! Mais où sont les fleurs de lys ?

Hier, nous avons admiré la superbe rénovation de la Tour de l'horloge du Palais de Justice... et je n'avais rien remarqué !
Heureusement, un de nos lecteurs - "dpc" - a une vue plus perçante que la mienne: il a remarqué que les fleurs de lys qui constituaient le fond du décor ont disparu, remplacées par des symboles qui pour moi sont abscons !



Je fais donc appel à votre érudition !

et un grand merci à dpc !

Addendum: Je recopie in extenso l'envoi de notre lecteur Marc, que je remercie pour sa participation !
"Les fleurs de lys avaient été peintes au 20 ème siècle et lors d'une inspection, les monuments historiques ont découvert en-dessous un décor végétal plus ancien du 19ème siècle qui a été privilégié au moment de la restauration de la tour de l'horloge."

2 boulevard du Palais, Paris I°.

mercredi 22 mai 2013

La tour de l'horloge (après rénovation)

C'est sur ordre du Roi Charles V qu'en 1370, un artiste allemand du nom de Henri de Vic installa ici la première horloge de Paris. Rappelons que ces bâtiments - aujourd'hui le Palais de Justice - étaient alors la résidence royale.



La cloche encore dans le clocheton aurait sonné le massacre des protestants le 24 août 1572 (Saint Barthélemy).


Le cadran sculpté que nous voyons encore aujourd'hui est la copie de celui qu'avait fait placer Henri III, rénové par les architectes Dommery et Duc en 1852.




Pour mémoire, nous avions déjà vu cette horloge avant sa rénovation; comparez ---> Clic ! 



Observez les deux blasons sous la couronne , au-dessus du cadran. On y voit à gauche le blason bleu du Roi de France, avec ses fleurs de lys, mais on y voit également le blason rouge et blanc des Rois de Pologne... Car Henri III, avant d'être Roi de France, avait été élu Roi de Pologne en 1573 sous le nom de Henryk Walezy (Henri de Valois).


"Cette machine qui divise si justement les heures nous enseigne de servir la justice et protéger la loi".


2 boulevard du Palais, Paris I°.

lundi 20 mai 2013

Domaine de Ville-Evrard (1) - Musée d'art et d'histoire de la Folie et de la Psychiatrie

Hors Paris

Ouverte en 1875 au milieu des champs, la Maison de Santé de Ville-Evrard permettait d'éloigner de la société des populations peu ou pas intégrables. A l'époque, les familles payaient la pension de leurs proches; il y avait trois classes.
Mais plus qu'un "asile", Ville-Evrard est un vaste domaine paysagé contrastant fortement avec son environnement de plus en plus bétonnesque et banlieusard...


Nous aurons l'occasion de revenir visiter ce Versailles de la psychiatrie; nous nous concentrons aujourd'hui sur le Musée d'Art et d'Histoire de la Folie et de la Psychiatrie. Ce petit musée doit son existence à l'énergie et au dévouement de passionnés réunis au sein de la Société d'Etudes et de Recherches Historiques en Psychiatrie.


Les traitements infligés aux malades ont - heureusement - évolué.



Lorsqu'elle fut amenée ici de force en mars 1913, c'est dans cet environnement que fut accueillie Camille Claudel.






Les terribles électro-chocs:


Le musée d'Art et d'Histoire de la Folie et de la Psychiatrie est ouvert chaque vendredi de 14h à 18h.
Entrée gratuite.

Pour voir l'ensemble des envois consacrés à ce vaste domaine, cliquez sur le libellé "Ville-Evrard" ci-dessous.

Le musée se trouve au sein de l'Etablissement public de Santé (novlangue pour hôpital) de Ville-Evrard, 202 avenue Jean Jaurès, Neuilly-sur-Marne (Seine Saint-Denis).

à suivre...

vendredi 17 mai 2013

Vacherie !

Bien sûr, le terme "vacherie" pourrait évoquer une méchanceté si nous parlions grossièrement... Mais il ne saurait en être question sur un blog aussi distingué que Paris-Bise-Art !
Nous nous concentrerons donc sur l'autre acception du mot : "Dans une agglomération, lieu où l'on tire le lait des vaches et où l'on vend du lait".
Au XIX° siècle, plusieurs centaines de ces établissements irriguaient Paris en lait frais car, avant l'invention de la pasteurisation, ce liquide était intransportable.


On retrouve encore aujourd'hui des traces de ces vacheries, souvent signalées par une tête de vache sculptée dans la pierre.
Je ne saurais trop vous encourager à parfaire votre connaissance du sujet en consultant les articles de mes deux talentueux confrères, Le Piéton de Paris et Paris myope.


Nous entrons dans une suite de cours fleuries, accueillis avec bienveillance par un gardien fort aimable.


Sans doute pour nous indiquer le chemin, une seconde tête de vache...


... à demi-écornée.


Dans la troisième cour enfin, là où se trouvaient les étables, s'élève un petit bâtiment en briques muni d'une horloge et d'une cloche (l'ancêtre de la pointeuse); un cabinet d'avocats s'y est installé et les automobiles remplacent les bovidés...





Avant de sortir, un dernier point !
Regardez où vous mettez les pieds...


Ce sont encore des pavés en bois !


15-17 rue de la Présentation, Paris XI°.