Membres

Res publica


Chacune de ces photographies représente un objet, un lieu ou un site accessible ou visible gratuitement et sans bris de clôture.

...

Dans certains cas exceptionnels et/ou méconnus, les visites payantes seront clairement mentionnées.

...

Je ne m'interdis pas de passer le périphérique pourvu que ça en vaille la peine.

.

.

.

.

lundi 9 juin 2014

Poste du Louvre, vers une réorientation du projet ?

Voici le communiqué de presse publié hier par les associations « Sauvons la Poste du Louvre et le patrimoine postal national » et « Paris Historique » :

Organisé conjointement par les associations « Sauvons la Poste du Louvre et le patrimoine postal national » et « Paris Historique », le débat public sur la reconversion de la Poste du Louvre s'est tenu jeudi 5 juin dernier, salle Jean Dame, dans le 2e arrt.
Jacques Boutault, maire du 2e arrt a introduit la séance où tour à tour se sont exprimés les présidents des deux associations, Raymond Biger et Pierre Housieaux, représenté par Raymond Huet, ainsi que des spécialistes de l'architecture, de l'urbanisme et du patrimoine : Marie-Jeanne Dumont, Jean-François Cabestan, Jean-Patrick Fortin et Jean-Michel Leniaud. Tous ont insisté sur l'exceptionnelle valeur d'art et d'histoire de l'édifice ainsi que sur son potentiel de réutilisation.
La poste du Louvre est un lieu de mémoire nationale, marquée par des décennies d'activité intense, des moments forts de l'histoire et des luttes sociales de notre pays.
À l'insu du public, l'équipement construit par Julien Guadet de 1880 à 1888 abrite un ensemble de galeries monumentales, chef d'œuvre de l'architecture métallique du XIXe siècle, dont le destin est aujourd'hui compromis par son propre maître d'ouvrage.
Les débats ont été modérés par le critique Jean-Paul Robert, en présence de nombreux soutiens politiques, associatifs et syndicaux. 150 participants ont été dénombrés. Un consensus s'est dégagé en faveur d'une réorientation de ce projet de reconversion et de l'étude d'un programme alternatif compatible avec le respect de l'édifice et de son histoire, la pérennisation, le développement des activités postales, ainsi que l'amélioration réelle des conditions de travail du personnel.
Un groupe de réflexion s'est improvisé séance tenante.
Le principe de l'ouverture du bâtiment à l'occasion des journées du patrimoine des 20 et 21 septembre prochains représente un véritable enjeu. Si les monuments emblématiques de la capitale - jusqu'à l'Élysée - ouvrent démocratiquement leurs portes, il finirait par devenir suspect que la Poste n'en fasse pas de même.
Ce sera l'occasion de faire découvrir au public l'importance de ce lieu méconnu, propre - si on s'en donne les moyens - à devenir le fer de lance de l'utilisation citoyenne et raisonnée du patrimoine postal national, d'une rénovation écologique, responsable et humainement recevable de ce secteur de la capitale.


L'unanimité contre un mauvais projet parviendra-t-elle à faire (ré)fléchir le ministre de la Culture ? Suspens...

3 commentaires:

Tilia a dit…

Après l'annulation du comblement du Chemin de Port-Mahon, voici une nouvelle bonne nouvelle.
Je sais où je vais aller pour les prochaines Journées du Patrimoine !

pierre a dit…

j'ai passé dans ce lieu 26 ans de ma vie professionnelle
j'aurais des tas d'anecdotes à raconter et beaucoup à tenir secrètes
j' y retournerais une dernière fois car avec les mesures de sécurité actuelles il n'est pas possible à un postier extérieur à l'immeuble de s'y rendre

Thérèse a dit…

"Un groupe de réflexion s'est improvisé séance tenante." Voila qui fait plaisir.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...