.

.

vendredi 8 juillet 2016

L'énigme du métro Dupleix

2013, 2014, 2015, 2016...
Ce n'est plus un jeu de l'été, c'est le jeu de la décennie ! 
Allez-vous réussir à percer ce mystère qui nous turlupine pour la quatrième année ? 

Rappelons que ce machin est adossé à un pilier soutenant la station de métro aérien Dupleix sur la ligne 6, qu'il est en fonte, et que personne à la Ratp ne connaît son usage...
D'autres photos, des propositions et des conjectures par là.




Je vous rappelle qu'à l'inverse des autres jeux de l'été, je ne connais pas la réponse à cette énigme !
Je compte sur vous ! 

38 commentaires:

le grand barde de PBA a dit…

trois ans déjà , ça nous rajeunit pas , mes neurones foutant le camp à toute allure je n'ai toujours pas la réponse
avez vous vu la dernière de l'amère Anne sur les kiosques à journaux ?
et son intention de privilégier les JO par rapport à l'exposition universelle , il n'y a plus qu'elle à croire qu'avec le binz que la France a connu en mai et juin le CIO va nous les octroyer

Anonyme a dit…

Bonjour,
ce que vous appeler "le binz" est un mouvement social qui a débuté le 9 mars. Merci de laisser votre mépris au vestiaire.

Tilia a dit…

Le 15 août de l'année dernière, j'ai posté ici le compte-rendu de mes recherches sur la fonderie Rivière de Quimperlé, qui ont abouti à la vidéo de l'interview de Louis Rivière sur cette page.

Or, je viens de découvrir que le 24 août suivant, Philippe a posté sur cette même page un commentaire demandant comment contacter Louis Rivière afin d'avoir son avis sur le fameux bidule du métro Dupleix.

Savez-vous si Philippe a effectivement contacté Mr Rivière et quelle réponse aurait-il éventuellement obtenue ?...

Anne a dit…

Chic...Un vieux copain de retour !

Alf a dit…

Une veilleuse à gaz?.......

JPD a dit…

@ Tilia: Je n'ai strictement aucune nouvelle de ce Philippe.

@ Alf: Cette suggestion avait déjà été faite, mais n'ayant pas la réponse, je ne peux que répondre "je ne crois pas" sans certitude...

Plus généralement, trois ans de conjectures auxquelles on ne peut pas répondre, c'est trop !
Il nous faut la réponse d'un spécialiste qui reconnaîtrait l'objet en question ou aurait travaillé à la Ratp et s'intéresserait au patrimoine (est-ce un vœux pieux ?).

Tilia a dit…

C'est peut-être le fait que Philippe Virat (membre de la Société historique et archéologique du XVe) ait posté sa question moins de dix jours après mon commentaire du 15 août dernier (relatant mes recherches à propos de la fonderie Rivière) qui m'a fait supposer qu'il fait sans doute partie de votre lectorat et que vous pourriez être en relation avec lui.
Je vais lui adresser un courriel (par l'intermédiaire de l'adresse contact du site de l'association) pour lui poser la question.

Par ailleurs, je me demande s'il ne faudrait pas chercher du côté des tramway qui roulaient grâce à des batteries rechargeables, car il m'est venu la folle idée que ce mystérieux dispositif pourrait être un point de recharge...

le grand barde de PBA a dit…

toutes mes excuses si j'ai pu blessé une personne en qualifiant de binz le mouvement social , ce n'était pas dans mes intentionsd'être méprisant

marc a dit…

Chers amis, j'avais contacté la société historique du 15ème. Ses membres ne connaissaient pas le truc du métro. Ils m'avaient dit qu'ils engageraient des recherches et me tiendraient au courant directement (ou via le site PBA). Cela fait près de 2 ans...
Je pense que ce type de "société" est plus préoccupé par d'autres aspects de la recherche historique (trop érudite à mon goût) et que ce type d'énigme ne les passionne pas. (il suffit de lire les bulletins des société archéologiques en général)....Mais c'est un avis très subjectif. Si la société du 15ème trouve l'énigme, je ferai amende honorable.
En espérant qu'aucun lecteur me taxera de "mépris" à l'égard des sociétés historiques, comme un "anonyme" l'a fait (sans recul) à propos du "binz" évoqué par notre Grand Barde

le grand barde de PBA a dit…

Marc , merci pour votre soutien , , j'espère que Vlad l'éventreur ou tout autre transylvanien ne s'en prendra pas à moi pour ma réponse un peu taquine au jeu de l'été numéro 1
merci encore

JPD a dit…

Cher anonyme,

Si j'ai accepté de publier votre message, c'était pour avoir la possibilité de vous répondre, même si je n'ai pas pour habitude de parler à des gens masqués par un anonymat d'opportunité.

Vous devez être nouveau sur ce blog car si vous nous lisiez depuis un certain temps, vous sauriez que le "politiquement correct" n'est pas obligatoire ici.

Qu'a dit Le grand barde ? Que la France avait connu le "binz" pendant deux mois... Il aurait pu dire "bazar" ou "désorganisation", c'eut été plus distingué, je vous l'accorde. Mais sur le fond ?

Lorsqu'on bloque des dépôts de carburants, lorsqu'on suspend les transports en commun, lorsqu'on manifeste sur la voie publique, quelle est la finalité ?
C'est bien de créer un tel désordre dans le pays que les revendications seront entendues par le pouvoir, non ?

Que l'on soit d'accord ou pas avec ce mouvement social n'est pas la question, et d'ailleurs rien n'a été dit à ce propos, mais constater l'existence d'un désordre - un binz - n'était-ce pas le but recherché par les organisateurs dudit mouvement social ?

Croyez-moi cher homme masqué, vous devriez laisser la "police de la pensée" à George Orwell et apprécier à leur juste valeur les envolées poétiques du grand barde !

JPD a dit…

Note au grand barde : Vlad était empaleur, pas éventreur ! (ce n'est pas loin mais c'est de l'autre côté)

Tilia a dit…

Et le mystérieux dispositif de Dupleix dans tout ça ?...

La folle idée de mon précédent commentaire n'a déclenché aucun écho.
Suis déçue ;-)

JPD a dit…

V'là l'écho !

J'avais moi-même évoqué la possibilité que ce dispositif soit lié à l'exploitation des tramways. J'avais d'ailleurs publié une photo des rails dudit tramway qui réapparaissait sous le macadam mal entretenu.
Etant passionné des transports en commun parisiens, vous vous doutez que je possède quelques tonnes de littérature concernant les tramways de Paris. J'ai feuilleté tous ces ouvrages page après page sans jamais trouver quoi que ce soit à propos de notre machin.
Sur un plan technique, je peux vous dire qu'il n'existait pas de point de recharge de ce genre à l'époque.
Enfin, last but not least, j'ai parcouru au ralenti toutes les lignes de métro aérien pour examiner chaque pilier en espérant découvrir un autre machin semblable... sans résultat.

Je vais peut-être m'arracher les cheveux !
Bonne soirée
JP

le grand barde de PBA a dit…

merci JPD d'avoir rectifié , et donc rendre à ce brave Vlad son véritable hobby , à savoir le pal

Anne a dit…

Cher JPD,

Pour vos cheveux, les arracher serait dommage et vous n'auriez pas moins chaud sous le casque ! Pensez à la crème
solaire nécessaire pour vous protéger dès avoir descendu de votre valeureux destrier... Pour le "machin" j'avais épuisé mes propositions en son temps.

monOmbre a dit…

Voici le meilleur site sur Paris, un point c'est tout !

Anonyme a dit…

Est ce que ca pourrait etre un parlophone pour communiquer avec le metro dessous ?

Tilia a dit…

Aïe ! ma suggestion de point de recharge des accumulateurs de tramways était donc tirée par les cheveux :-)

Ne reste plus qu'à se cotiser pour financer une fouille en sous-sol, histoire de voir à quoi est relié ce bidule !..

le grand barde de PBA a dit…

Comme JPD , notre AYRAULT ( affaires étrangères) avec les graines de VALLS( 1er ministre ) à nous de PLACÉ ( réforme territoriale ) les noms des membres du gouvernement dans cet article ROYAL ( écologie)
à l'ombre d'un SAPIN ( finances , tu BOISTARD ( personnes âgées ) avec DÉSIR ( affaires européennes )un verre de vin de TOURAINE ( santé) , tu finiras en faisant LE FOLL ( agriculture ) et le BRAILLARD ( sport) à l'inverse du ROSSIGNOL ( droit des femmes) avant de KANNER ( ville)
c'est fait , on s'est mis à dos le gouvernement

JPD a dit…

Ce n'est pas un parlophone. Il y a un verre qui fait plutôt penser à un signal lumineux... De plus, le métro n'est pas dessous, mais dessus à cette station ;-)

@ monOmbre: Je suis assez d'accord avec vous ! ;-)

Dirk a dit…

Un membre de la page Facebook Doisneau ou ce Paris disparu pense qu'il s'agit d'un avertisseur sonore fonctionnant à l'air comprimé.

JPD a dit…

Donne-t-il des sources fiables ou est-ce seulement une supposition ?

Dirk a dit…

Non, ce n'est pas étayé.

Ariane a dit…

Si cet objet mystère a été fabriqué par les fonderies Riviere de Quimperlé spécialisées dès le 19ème siècle en fabrication de machines agricoles mais fabriquant aussi du materiel ferroviaire ,je vous conseille de contacter l'arrière petit fils du fondateur ; Louis Rivière qui habite toujours à Quimperlé et possède beaucoup d'archives.Voir pages jaunes pour son numéro de téléphone
Ariane

Dom Mino a dit…

Belle énigme !

Cet élément ne pourrait-il pas être l'ancètre de l'interphone pour que les égoutiers de Paris puissent communiquer avec la surface, sur des problèmes d'inondation ou autres ?
Sur la photo on ne se rend pas bien compte de la hauteur de cet objet ? Si j'ai l'occasion j'irai le voir.
Dom

Pumtiya a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pumtiya a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Brenier Gilles a dit…

Bonjour! Je passe sur le site par hasard, et j'ignore les multiples propositions qui ont pu être faites antérieurement. Je penserai volontiers qu'il s'agisse d'un dispositif lié au réseau de pneumatique parisien (prise d'air pour équilibrer les pressions lors de la fermeture ou l'ouverture de soupapes au cours des manipulations par les opérateurs...Ou je ne sais quelles nécessités techniques...Placé là pour les commodités d'accès, ou à cause des sifflements éventuellement produits par moment?)
Le réseau disposait d'une branche qui se terminait dans ce secteur (la géographie du réseau est tributaire du réseau des égouts) Mais je n'ai trouvé aucune image reproduisant le lierre, le laurier et la tour qui ornementent l'objet (le lierre sempervirens pour un fonctionnement 24/24,le laurier - la Félicité- pour l'excellence du service, et la tour urbaine pour Paris, corroborent cette intuition.Et j'ignore pourquoi ce réseau que j'imaginais dépendant des Postes aurait été doté d'une ornementation séparée.Peut-être l'ancienne usine productrice d'air comprimé, dont j'ai oublié la localisation, a-t-elle conservé quelque chose de son sigle?
Je vous laisse creuser cela.bien à vous.

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Après réflexion, on s'aperçoit que le tube à l'arrière sert à protéger quelque chose.
En effet le tube est ouvert sur la partie supérieure et ne rentre pas directement dans la "boite".
Donc pas de transport d'eau, d'air comprimé ou de gaz...
Reste donc les fils électriques principalement.
Ensuite, la forme du boitier (rond) et la grille de protection, suggère un haut-parleur (l'idée vient d'un ami FB).
Je dirais donc que cet objet est un haut-parleur qui devait servir à annoncer ou prévenir l'arrivée du métro ou du tramway.
Vos avis ?
Alexandre

JPD a dit…

Non, m'étant approché du bidule à le toucher, je peux vous dire qu'il ne s'agit pas d'un haut-parleur. Il y a derrière la grille un verre comparable à celui d'un feu rouge qui ne doit son présent aspect grisâtre qu'aux pulvérisations de peinture grise.
De plus, l'arrivée d'une gaine identique à celles qui protégeaient les fils électriques exposés aux intempéries me fait encore plus penser à un feu électrique.

L'hypothèse du haut-parleur pourrait sembler séduisante, mais:
- Les hauts-parleurs n'étaient pas en usage dans les transports à l'époque.
- Les éventuelles annonces étaient faites à haute voix par les agents (receveurs) suffisamment nombreux à l'époque.
- Last but not least, on ne possédait pas de GPS ou équivalent à l'époque. La conduite des tramways s'effectuait "à vue". La seule façon d'annoncer l'arrivée d'un tramway était... de le voir arriver !

JPD a dit…

D'autres contributeurs s'exprimant sue Wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Oracle/semaine_5_2017) ont émis d'autres hypothèses.

Rappelons que, n'ayant pas moi-même la réponse à la question, j'en suis moi aussi réduit à conjecturer. Nous sommes à la recherche de quelqu'un connaissant LA réponse !

Je ne peux que dire non aux hypothèses émises en dernier lieu. Ni le métro ni les tramways n'utilisaient en ligne des communications par pneumatique. Les stations étaient équipées d'appareils téléphoniques manuels leur permettant de parler aux deux chefs de stations encadrantes pour signaler un incident d'exploitation.

Vî_Chenu a dit…

Bonsoir à tous,
quant à la symbolique, s'agit-il de laurier et de lierre, ou de laurier et de chêne (Victoire et force..)? Le laurier et le lierre associés sont plutôt rares en la matière... Laurier, chêne et couronne (et non "tour") sont beaucoup plus fréquents, par exemple dans les armes des villes (e.a Beauvais, Rouen, et... Paris). On retrouvera le lierre plus souvent dans la symbolique des cimetières. A noter que sur les armes de Paris, le laurier se trouve en principe à gauche et non à droite... Bien à vous et bonne chance dans vos recherches. Michel de Belgique

JPD a dit…

Merci de votre commentaire.

Pierre-Yves a dit…

Je sais ce que c'est! C'est un porte voix qui permettait à un agent de surface de communiquer avec un centre opérationnel dans les sous sols!

JPD a dit…

Oui mais non ! Le problème étant qu'il n'existe pas de centre opérationnel dans les sous-sols...

Vî_Chenu a dit…

... Et que le "porte-voix" n'est pas raccordé au tuyau visible sur la photo..
Michel

Denis HUNEAU a dit…

Bonsoir

Selon un participant Facebook Ce Paris disparu, ce serait une veilleuse de station de taxi.

"s'est une lampe, elle signalait aux usagers que la station était encore desservie par des taxis, le derniers taxi en service devait l'éteindre pour informer que la station n'était plus "opérationnelle"

C'est cohérent avec la decoration aux armes de la Ville....

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...