.

.

vendredi 16 décembre 2016

Pourquoi ?

Voici le célèbre tableau représentant Napoléon III peint par Winterhalter.

Si vous allez au château de Compiègne (7,50 €), vous avez le droit de le photographier:


Si vous allez au musée historique du Domaine de Saint-Cloud (Gratuit), vous avez le droit de le photographier:


Si vous allez au musée d'Orsay (10,50 €), vous n'avez pas le droit de le photographier.


Pourquoi ? 

Pour rappel, la charte "Tous photographes" publiée par le ministère de la culture:



5 commentaires:

Tilia a dit…

Comment ce tableau peut-il se trouver dans trois endroits à la fois ?
À moins que les photographies de Compiègne et de Saint-Cloud aient été prises lors d'expositions à l'occasion desquelles l'original aurait été déplacé, je suppose que l'original est à Orsay et que les deux autres sont des copies...

Par exemple, au musée de Cahors, on peut voir le même portrait officiel de Napoléon III peint par Henri-Charles Serres d'après l’œuvre de Franz-Xaver Winterhalter.

Cela dit, je suis entièrement d'accord pour dénoncer la politique du musée d'Orsay qui s'oppose aux photographies des tableaux, alors qu'au Louvre c'est autorisé (sans flash bien entendu).

Mais de toute manière, il est bien difficile d'avoir une image satisfaisante en photographiant un tableau dans un musée, car bien souvent la vitre qui les protège crée des reflets forts gênants et, même sans vitre, les éclairages forment des zones blanches, par reflet sur la couche de vernis, problème bien visible ici sur la troisièmes photo.

Thérèse a dit…

Cette interdiction au Musée d'Orsay devrait être levée depuis le passage de Fleur Pellerin en 2015 dans ce musée. Elle avait pris des photos qu'elle avait publié sur Instagram.

JPD a dit…

Et Fleur elle a vécu ce que vivent les fleurs...

Il existe de nombreuses copies de ce portrait officiel; voici ce que dit le Louvre à ce propos:

" Une des très nombreuses copies à usage officiel (préfectures, ambassades, institutions diverses, dons à certaines personnalités, etc.) du portrait de l'Empereur réalisé en 1853 après la proclamation du Second Empire en décembre 1852 (qui se voulait une restauration de l'Empire abrogé en 1815& ) et présenté à l'Exposition universelle de 1855 avec, en pendant, le portrait de l'Impératrice. Les originaux semblent avoir disparu dans l'incendie du Palais des Tuileries en 1871. Le présent exemplaire est devenu anonyme, alors que les copies comme celle de l'impératrice Eugénie par exemple exposée dans la même salle, sont généralement documentées.
Cadre copié en 1994 sur le cadre d'époque du portrait d'Eugénie.
Remis par l'administration des Beaux-Arts au musée du Louvre, 1934 ; déposé à Versailles, 1941 ; rentré au Louvre avant 1954 ; déposé au Mobilier national, 1960 : rentré au Louvre, 1979 ; transféré au musée d'Orsay, 1982 ; rentré au Louvre, 1994
Département des Peintures "

Miranda a dit…

@ Tilia : attention, le Louvre interdit également les prises de vues dans les expositions, pour des raisons aussi obscures...

移民总汇 a dit…

Les exposition temporaire sont interdites de photographier.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...