.

.

mercredi 25 janvier 2017

Le jardin des jeunes pouces

C'était un petit jardin... qui avait reçu l'estampille "Main verte" à une époque où la mairie de Paris préférait le bonheur de ses administrés plutôt que le confort de ses amis bétonneurs...
Il s'appelait "le jardin des jeunes pouces".



Dans ce quartier de Ménilmontant déjà fort dense, ce petit poumon vert faisait la joie des habitants qui y faisaient des plantations, y organisaient des barbecues ou simplement y venaient se détendre. Ouvert à tous, ce jardin accueillait des jeunes, des vieux, des blancs, des noirs, des riches, des pauvres... bref une vie de quartier autogérée plutôt réussie.


Mais c'était sans compter sur la caudillette de l'hôtel de ville qui déteste que les gens soient heureux sans son intervention.
Bien décidée à remplacer la verdure par du béton, et échaudée par ses échecs au Bois-Dormoy, au stade Championnet et aux réservoirs de Grenelle, la mairie a envoyé une escouade de policiers accompagnés d'une pelleteuse pour massacrer le jardin. C'est sa manière de négocier !


Mais madame Hidalgo, vous qui n'avez à la bouche que le "vivre ensemble", pourquoi le tuez-vous quand il existe ?
Et plutôt que de "végétaliser" piteusement quelques malheureux pied d'arbres, pourquoi ne pas laisser tranquille ce petit jardin qui ne vous avait rien fait ?
Qu'est-ce qui vous lie à ces promoteurs que vous autorisez à construire des tours comme dans les années soixante-dix et à bétonner le moindre carré d'herbe ?


Il y a eu des larmes ici, madame Hidalgo, lorsque les policiers, sur votre ordre, ont attaqué le bonheur simple d'habitants pacifiques, et ces larmes, madame, vous en êtes comptable.
Puissent les parisiens s'en souvenir.



7 passage de la Folie Regnault, Paris XI°. 

5 commentaires:

Anonyme a dit…

SCANDALEUX ! ces socialistes n'en ont que le nom…

marc a dit…

Il y avait dans ce jardin une vieille margelle de puits qui avait était posé là
J'en avais entendu parlé sur le site qui recense les puits et étais allé la voir
Il faudra que je repasse. A t'elle été enlevée??

JPD a dit…

Le puits était encore là hier !

Anne a dit…

Tellement triste !

Florian a dit…

Hidalgo est la bobo typique. Elle brasse du vent avec des concepts fumeux comme "le vivre ensemble", "la solidarité intergénérationnelle" mais quand ça existe, elle n'aime pas.
Elle veut créer des collocations intergénérationnelles pour faire vivre ensemble des étudiants ou des trentenaires et des retraités, mais elle leur enlève les avantages sociaux dont ils disposaient.
Pour l'ouverture d'une piscine en plein air (en réalité un bassin dans le canal de l'Ourcq) elle sort un charabia incompréhensible, mais fait détruire le jardin des jeunes pousses après avoir voulu faire détruire le stade Championnet tout en disant qu'il faut plus de nature en ville (ça marche aussi pour la destruction des serres d'Auteuil pour agrandir Rolland Garros, un tournois certes prestigieux mais pas populaire.