.

.

mercredi 19 avril 2017

Des chardons rue Guénégaud

Les entrées d'immeubles parisiens ont malheureusement été trop défigurées au cours des dernières années par les boîtes aux lettres, digicodes et autres grilles de sécurité.
Autant ne pas bouder son plaisir lorsqu'on en rencontre une encore intacte, comme celle-ci photographiée par notre lecteur Christian C. que je remercie.
Le grand bow-window est postérieur à l'immeuble


Déjà, de l'extérieur, la porte affiche une certaine originalité



Mais une fois à l'intérieur, on reste bouche bée devant ces somptueuses faïences d'Antoine Ebel.
Les chardons sont-ils un hommage à l'Ecosse ?
Notez les parties basses garnies de carreaux biseautés de style "métro".



Encore merci à Christian C. !

7 rue Guénégaud, Paris VI°.

3 commentaires:

le grand barde de PBA a dit…

ça sert quand même à quelque chose que le grand barde de PBA commette un lapsus en situant dans cette rue Guénégaud le musée de la chasse
la preuve , vous y êtes un mois plus tard
Pour les chardons j'ai bien une idée mais le fait de pouvoir m'exprimer si facilement sur votre blog m'interdit de diffamer ceux qui ne font pas partie du meilleur lectorat du web

musard a dit…

Le digicode, voilà l'ennemi ! Les halls des dix premiers immeubles de la rue Cavalotti sont pareillement décorés de céramique Ebel et Cazet.

marc a dit…

Super scoop, j'y suis passé hier, il y a un appartement à vendre au 1er étage (3 pièces)....Je file rue Cavalotti,plus célébre jadis pour ses devantures commerciales peintes que ses halls d'immeubles.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...