.

.

dimanche 4 juin 2017

La rue parisienne (4)

Un grand bravo à la mairie de Paris qui a su à nouveau faire évoluer notre "installation" vers l'épure.
Décortiquons donc le génie créatif:
Commencez par vous placer à trois mètres de l'oeuvre: une impression de vide, heureusement compensé par la présence pérenne des affiches sauvages.


Puis vous vous approchez pour constater que ce que vous preniez pour du vide sale "à la parisienne" est en fait le refuge d'une autre mini-installation.


Encore plus près, vous y êtes !
Ces morceaux de verre brisés ont été soigneusement évités par les équipes de décorateurs municipaux. Et ils ont eu raison ! Qui sait si un enfant ne va pas jouer avec ces bouts de verre pointus, prolégomènes à une vision artistique made in Paris et made for sharing !
Madame Hidalgo, monsieur Lejoindre, vous pouvez être fiers de la manière dont vos équipes sont dirigées...


3 commentaires:

le grand barde de PBA a dit…

nous avons à Montreuil un blog nommé "Montreuil cracra " , je vois qu'il y a la possibilité de faire aussi un blog qu'on nommerait " Paris cracra"

Anne a dit…

Ouh la la... qu'il faut être savant, avoir des lettres et des langues...pour lire votre article ! Avec vous dans ce combat pour lutter contre le "CRACRA" de nos trop nombreuses villes, le Biterrois, hélas, n'échappant pas à ce constat.

Thérèse a dit…

!