.

.

mardi 31 octobre 2017

Cimetière du calvaire

N'oubliez pas: le cimetière du calvaire - contigu à Saint-Pierre de Montmartre - n'est ouvert qu'un jour par an, le jour de la Toussaint, et c'est demain !



Place Jean Marais, Paris XVIII°.  

Paris Bizarre

Un nouvel ouvrage vient d'arriver dans la bibliothèque de Paris-Bise-Art.
C'est par là: Clic !


Égouts: mise à l'eau d'un bateau

Le 26 octobre dernier vers minuit, une activité inhabituelle bloquait la rue du cardinal Lemoine, dans le cinquième arrondissement.
Nulle publicité car on ne souhaite pas s'encombrer de trop nombreux badauds, mais quelques touristes un peu perdus et quelques parisiens mis dans la confidence, dont votre serviteur.


Les opérations ont déjà commencé: on enlève les dalles de la chaussée deux par deux, non sans les avoir préalablement numérotées afin de pouvoir aisément les remettre en place.




Dans son coin, un énorme semi-remorque attend patiemment. Et regardez qui se repose sur la remorque: le bateau-vanne immatriculé BV25 vu hier !




Les plaques ont toutes été ôtées, c'est maintenant les poutres transversales qui s'envolent:  





Regardez bien l'homme en blanc à droite. Sa tenue étanche de protection est à usage unique. Lorsqu'il descendra sous terre, il portera le masque qui est dans son dos pour ne pas être exposé aux gaz parfois mortels et inodores qu'on rencontre dans les égouts.


Derrière lui, on met la dernière main aux préparatifs en montant à la main les garde-fous qui ceintureront le vide.



Ça s'agite du côté du bateau. Le semi-remorque va reculer jusqu'à être parallèle au trou. 


On arrime le vaisseau-fantôme à la grue...



... Et il s'élève doucement dans les airs !
Croyez-moi, un bateau de sept tonnes volant dans une rue de Paris au niveau du deuxième étage, c'est plutôt impressionnant.


Mais vous verrez tout ça bien mieux en regardant cette vidéo:


lundi 30 octobre 2017

Atelier d’entretien des égouts

Situé sur l’emprise de l’ancien dépotoir de La Villette, l’actuel atelier d’entretien du matériel de curage des égouts a été reconstruit à la fin des années soixante.


Avec ses cloisons en brique et tôle d’aluminium formant une moderne carapace, ce lieu est un des derniers sites industriels de Paris. Il a ouvert ses portes au public à l'occasion des journées nationales de l'architecture, le 14 octobre 2017.


En dépit des beaux arbres, nous sommes bien dans un site où l'on travaille !


La visite commencera par le premier étage où, dans les bureaux, sont exposées diverses maquettes du matériel utilisé par les égoutiers.



D'adorables petits trains Decauville qui circulaient dans un environnement... obscur.




Un petit film sera présenté, qui nous démontrera s'il en était besoin que les égoutiers ne volent pas leur salaire !


Au travers d'une vitre, nous découvrons l'atelier qui nous attend, descendons !



L'atelier est parfaitement rangé. Gageons que ça n'a rien à voir avec notre visite !


Dans un coin, un coffre-fort... pour le casse-croûte ?



On rénove les matériels qui iront demain aider au curage de nos égouts:


Ici, une coque de bateau vide


Ceci est une forge. Oui, il y a encore des forgerons à Paris !



Vers l'extrémité du hangar, une curieuse silhouette. Un bateau ?


C'est un bateau-vanne utilisé dans les collecteurs principaux. Grâce à sa grosse "lame" verticale, il fait avancer les sables et les boues jusqu'à des bassins de dessablement.


Il avance par à-coups grâce aux chaînes accrochées puis décrochées de la paroi du tunnel.


Ce bateau-vanne pèse sept tonnes


Vous avez vu son immatriculation "BV 25" ?
Gardez-la en mémoire, car nous allons la revoir bientôt !


17 rue Delesseux, Paris XIX°.

La rue parisienne (22)

Rien ne change.
L'impéritie de nos édiles, leur incompétence aussi, donnent la victoire à l'immobilisme et à la saleté.
La ville de Paris se dégrade. La mairie confond communication et action.
Continuons comme ça, les parisiens vont peu à peu s'habiter à vivre dans une cité du tiers-monde !


jeudi 26 octobre 2017

Le bunker de la gare de l'Est

Mathias Vicherat, Directeur général adjoint du @groupeSNCF, a réalisé une vidéo de neuf minutes dans laquelle il nous fait visiter le fameux bunker de la gare de l'Est.

Pour mémoire, Paris-Bise-Art vous en avait présenté des photographies en 2015 (Clic !).



C'est monsieur Mathias Vicherat lui-même qui m'a autorisé à publier cette vidéo; je tiens à l'en remercier chaleureusement.

Mettez-vous sur grand écran, augmentez le son, et attention au départ !


mercredi 25 octobre 2017

Couvent des Grands Augustins

Le quai des Grands Augustins ? Mais si, vous connaissez; vous l'avez parcouru en trente seconde pour aller de la place Saint-Michel au Pont-Neuf !
Oui, enfin, ça, c'était avant... Aujourd'hui, il faut compter vingt minutes...
Bref, regardez la carte:


Et si je zoome, vous voyez mieux ?


Voila à quoi ressemblait le quai au XVII° siècle, avec le couvent au premier plan. Celui-ci sera détruit à la Révolution; seul, le nom du quai et une rue nous le rappellent encore. 


Arrêtons-nous tout de même au numéro 55.


À partir d'ici, nous sommes dans un espace privé. Vous ne pourrez pas y entrer si vous n'êtes pas invités.  Nous franchissons une première cour, puis, après une deuxième porte, nous arrivons dans ce petit jardin:


À gauche, un vestibule où est exposée une pierre tombale en parfait état. Elle est mise en valeur par un éclairage dédié.
Cette pierre provient de la tombe du frère Nicaise du Haut Pas, mort en 1314, et qui, comme d'autres frères, fut enterré dans le couvent.




Nous ressortons dans le jardin où mieux, nous nous envolons.
Regardez le cercle jaune:


Ce cadran solaire et ce mur sont les derniers vestiges encore debout du couvent des Grands Augustins.


Je proposerais volontiers l'écartèlement en place publique pour le triste sire qui a percé cette fenêtre



Dernier point remarquable, si vous avez la chance de vous en faire ouvrir la porte: une deuxième pierre tombale se situe en haut de l'escalier descendant aux caves. Celle-ci a été utilisée comme une simple dalle; elle est illisible.


Un grand merci à Christian C. pour cette visite exclusive !

55 quai des Grands Augustins, Paris VI°.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...