.

.

lundi 13 novembre 2017

La rue parisienne (24)

Vingt-quatrième chapitre du feuilleton qui prouve qu'en dépit des promesses, des réunions et des communications, ce même petit bout de rue n'a JAMAIS été propre depuis plus de SIX MOIS !

Voyons le mur dont on a arraché les affiches pour la deuxième fois en six mois. Ne faudrait-il pas passer plus souvent ?


Voyons ce pied d'arbre, ou plutôt ce que l'hôtel de ville appelle la "végétalisation des pieds d'arbres": comprendront-ils un jour que ça ne marche pas ? Comprendront-ils un jour que ça ressemble plutôt à une mini-décharge en plein air ?


Regardez bien cette photo:
On y voit à droite un employé municipal qui porte une planche vers le camion. Son collègue le regarde.
Et regardez au centre de la photo: ce qui reste du dépôt sauvage ne sera pas emporté. Pourquoi ? Était-ce l'heure du casse-croûte ? 


Regardez cette fuite d'eau. Elle provient du robinet d'alimentation utilisé par les camions de la ville. Elle a été signalée il y a trois ans...
Qui paye l'eau ?


Est-ce l'effet du départ de la société Vélib ? La station de Vélib  n'est plus nettoyée depuis quelques semaines, ce qui crée pour le plus grand plaisir des rats un nouveau dépôt d'ordures.
Vous noterez que le sac en plastique vert est un sac de la ville de Paris...


La saleté restera à jamais un des marqueurs principaux de cette mandature.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...