.

.

lundi 5 février 2018

C'est à Belleville, non loin de Paris !

Rien de monumental, rien d'historique, juste un petit peu de vrai Paris faubourien, celui qui est en train de disparaître...
Nous sommes au numéro 45 rue de Belleville. La porte est ouverte aux jours et heures ouvrables.



Après l'immeuble sur rue, une première cour:



Sur la droite, une curieux filet qui tient à la fois des murs végétaux et des filets de camouflages militaires... Pas moche du tout !



Nous traversons le deuxième immeuble


et nous nous retrouvons dans la seconde cour.
--> Question: pourquoi ai-je dit le deuxième immeuble alors que j'ai dit la seconde cour ? Vous avez quatre heures.



On imagine des apéritifs ensoleillés...




Voila, c'est tout, demi-tour, la grande ville c'est tout là-bas ! 


Puissent les bétonneurs et leurs donneurs d'ordre mourir avant ces témoignages d'un Paris authentique.  


45 rue de Belleville, Paris XIX°.

1 commentaire:

Pierre a dit…

Merci pour ce bien bel article (un de plus) qui me remplit d'émotion. Ma grand-mère (décédée en décembre dernier), lors de son arrivée à Paris dans les années cinquante, logea dans ce 45, rue de Belleville. Si je suis déjà passé devant l'immeuble, je n'y n'y suis encore jamais entré .

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...